theterraformer

MEXICO | DELIRES ET RAISONS | DÉBATS | AOÛT 2009

In ÉMISSIONS THÉMATIQUES on 12 septembre 2009 at 16:02
EL ANGEL DE LA INDEPENDENCIA

EL ANGEL DE LA INDEPENDENCIA

MEXICO | DÉLIRES ET RAISON D’UN DÉSASTRE ANNONCÉ
FRANCE CULTURE
PROGRAMMES DIFFUSÉS DU 24 AU 28 AOÛT 2009
PROPOSÉE PAR DOMINIQUE DE COURCELLES
RÉALISATION | ANGÉLIQUE TIBAU

LA VILLE DE MEXICO

A l’ombre terrifiante et burlesque de la pandémie, la ville de Mexico, comme un monstre qu’il s’agit de charmer et d’apaiser, respire, hésite, doute, éclate d’humour et de rire sans joie. Cité réelle ou cité métaphorique ? Celle des habitants de la ville ou la nôtre ? Imaginons que nous avons construit une cellule de crise, comme une bouteille de verre dans les flots furieux d’un océan primordial, à l’heure d’un changement de monde ou du passage d’un monde à un autre. Ce sont les quinze heures de l’émission. Ici s’expriment au passé, au présent et au futur des personnes, hommes et femmes de la ville de Mexico et du Mexique, les plus divers, célèbres et inconnus, riches et pauvres, malades ou en bonne santé, de tel ou tel parti politique, et nous-mêmes qui les écoutons, qui participons à leur discours. Tous sincères à leur manière propre.

Premier épisode : Perspectives de géopolitique. Mexico, au Mexique, par rapport aux Etats-Unis, par rapport à l’Amérique Latine, dans le monde, s’éprouve au quotidien entre Nord et Sud, richesse et misère, tolérance et violence extrême. L’Etat mexicain sort-il véritablement grandi de la crise qui vient de le frapper, alors qu’on parlait uniquement jusqu’à présent de son incapacité à lutter contre la corruption ou contre le crime organisé ? Le Mexique est un Etat frontière, aux points de vue politique, économique, culturel, humain ; un Etat entre deux, un Etat où la transgression –ou passage- est structurellement pratiquée.

Episode 2 : La mégalopole de Mexico, fondée sur l’ancienne Tenochtitlan dans une cuenca endoréique à environ 2200m d’altitude, entre des volcans qui culminent à plus de 4000m, a perdu ses lacs et ses rivières. A la fois urbaine et rurale, elle est aujourd’hui peuplée de presque 24 millions d’habitants. Ses sols s’enfoncent, les tremblements de terre qui la secouent presque quotidiennement sont toujours plus importants, son air s’est raréfié et corrompu. Ses vergers et ses potagers, ses champs de céréales et de nopals sont irrigués d’eau empoisonnée et elle est submergée d’ordures liquides et solides, ce qui met en grave péril la vie des habitants. Elle est au bord d’un désastre annoncé.

Episode 3 : Si le Mexique fait partie des pays membres de l’OCDE, c’est aussi un pays dont les réalités sociales sont souvent bien éloignées de celles des autres pays membres de l’OCDE. La fracture sociale est considérable et ne cesse de se creuser. La progressive réduction des classes moyennes est renforcée par la crise qui tend à aggraver dans le monde entier les inégalités, au risque de mettre le monde en feu. La question de la corruption, la question de l’éducation, la question de l’accès aux soins de santé, la question indigène, la question des minorités sexuelles sont parmi les questions sociales les plus graves, sans oublier le droit à un travail décent, le droit à une juste rémunération.

Episode 4 : Les sensibilités religieuses sont diverses dans ce pays qui a été l’un des plus farouchement attachés à la laïcité dans une histoire récente. Si la laïcité est toujours revendiquée au nom de la lutte contre l’obscurantisme et contre l’arbitraire religieux et moral de l’Eglise, des attachements à de nouvelles expressions des croyances se font jour ; les sectes se développent dans les quartiers de Mexico et dans les régions du Mexique les plus défavorisés, les pratiques de chamanisme sont importantes mais en général gardées secrètes, les communautés de base chrétiennes permettent de nouvelles appropriations et interprétations du christianisme.

Episode 5 : Dans un monde en crise, dans un Mexique politiquement et socialement déchiré, la culture considérée dans toute son ampleur contribue à donner aujourd’hui aux Mexicains leur identité, à affirmer leur créativité et leur originalité, leur confiance en la vie. Les œuvres du cinéma, de la littérature, des arts plastiques permettent d’exprimer les délires et les raisons d’un désastre toujours annoncé, mais qui n’en finit jamais d’arriver et qui n’arrive pas. Pas encore. Car au Mexique, à Mexico, entre deux, à l’ombre de la pandémie, on vit et on meurt en même temps, on vit plusieurs vies, grâce au désastre annoncé et jamais arrivé.

Dominique de Courcelles est directrice de recherche au CNRS, directrice de programme au Collège International de Philosophie, membre de la Academia Hispanoamericana de Ciencias, Artes y Letras du Mexique. Récemment: Editrice et auteur de l’ouvrage collectif: Penser et créer au Mexique, 2007; Auteur de Globale Diversité -Pour une approche multiculturelle du management, 2009. Réalisatrice du film 52′ : Entre le Feu et l’Eau: Mexico, 2009.

DÉBATS

Imaginons que nous avons construit une cellule de crise, comme une bouteille de verre dans les flots furieux d’un océan primordial, à l’heure d’un changement de monde ou du passage d’un monde à un autre.

TÉLÉCHAGER LES DOCUMENTs (MP3)

EPISODE 1 | MEXICO : DÉLIRES ET RAISONS
EPISODE 2 | GÉOPOLITIQUE MEXICAINE
EPISODE 3 | SOCIÉTÉ
EPISODE 4 | SENSIBILITÉS RELIGIEUSES
EPISODE 5 |CULTURE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :